www.rennes-le-chateau-la-revelation.com

rennes le chateau, la revelation
rennes le chateau, la revelation

©© P.Silvain, www.rennes-le-chateau-la-revelation.com Mercredi 14 mars 2001

  

LES  VISIONS  D’UN  FUTUR

Visions astrales de Robert A. Monroe
« 
LE VOYAGE HORS DU CORPS » (Editions du Rocher)

Au cours de ses voyages, Robert Monroe observa des scènes qui l’ont d’autant plus troublé que certaines se sont réalisées plus tard ; il émit l’hypothèse qu’il avait eu une vision d’événements futurs, tout en souhaitant se tromper car certaines d’entre elles semblent décrire une invasion de la terre et la fin de notre civilisation...

 

-5.11.61.
« Je me tiens seul devant la maison. Le ciel est dégagé, un nuage s’étire toutefois au nord. Je vois un groupe d’avions émerger de la couverture de nuages. Ils s’approchent et je remarque qu’il ne s’agit pas d’avions ni de fusées typiques. Derrière la première vague suivent plusieurs rangées d’appareils ; il y en a littéralement des centaines.
Je n’ai jamais vu d’appareils de ce genre. Ils n’ont pas d’ailes et chaque engin est immense - près de cent mètres de large. Ils ont la forme d’une pointe de flèche, ou de V, mais sont dépourvus de fuselage tel que nous le connaissons. Les passagers sont disposés sur deux ou trois étages. L’évolution des avions est majestueuse et je ressens un certain respect pour la puissance prodigieuse qu’ils représentent. J’éprouve également un sentiment de peur, car je sais qu’ils ne sont pas de fabrication humaine
»

Cette vision de Robert Monroe s’est déjà réalisée ; il s’agit des vagues d’OVNI observées en 1990 et 1991 au-dessus de la France et de la Belgique...

 

- 20.10.62.
« Je suis en compagnie d’autres personnes dans une rue. Nous regardons le ciel et voyons des - avions - dans une percée à travers les nuages. Je les observe avec plus d’attention et constate qu’il ne s’agit pas d’un type d’avion que je connais. Il me paraît évident qu’ils ne sont pas propulsés par des hélices ni par des réacteurs (impression qu’il s’agit d’une forme de fusée particulière, mais pas de nature chimique). Trois engins plongent vers nous et je remarque que leurs côtés sont noirs avec des fenêtres carrées blanches ; il n’y a pas d’ailes à proprement parler. Les trois engins survolent à basse altitude une rue voisine. Des maisons et des immeubles s’effondrent sur leur passage, non pas à cause de bombes mais de - quelque chose - émis par les machines elles-mêmes. Nous plongeons tous vers un abri. »
R.A. M. p.165.

Le  « voyant » ne décrit pas ici l’Avenir, mais l’un des avenirs possibles, le plus probable.

L’arme dont il est question n’a pas encore été inventée par les humains ; il s’agit d’une arme sonique à basses fréquences (un peu comme les « graves » de la sono d’une discothèque).
Les propriétés de cette arme sont terribles car plus l’obstacle qu’elle rencontre est solide, plus elle le brise. Aucun abri, aucun souterrain ne sera épargné, et d’autant plus qu’il sera solide. Les humains cachés au plus profond des montagnes seront ensevelis, comme dans  « APOCALYPSE » 6(16).
« Ils disaient aux montagnes et aux rochers : tombez sur nous et cachez-nous loin de la face de celui qui siège sur le trône et loin de la colère de l’agneau ! »

Les humains restés en surface auront les os brisés en une multitude d’éclats. Chacun agonisera pendant des jours dans d’atroces souffrances, sans pouvoir bouger, avant de mourir de faim. Si un tel événement se produisait un jour, il m’a été recommandé de me suicider immédiatement.

 12.6.63.
« Ma famille et moi nous retrouvons dans une situation telle que toute la population de la ville dans laquelle nous vivons doit s’enfuir. Il n’y a plus moyen de trouver d’essence, le courant électrique a été coupé. Tout le monde éprouve un grand sentiment de fatalité. Nous ne sommes pas au lendemain d’un conflit nucléaire et personne ne semble d’ailleurs se préoccuper de radiations radio-actives. Il y a plutôt une impression d’effondrement de la civilisation telle que nous la connaissions à la suite d’un événement prodigieux dont l’ampleur échappe au contrôle humain. » R.A.M. p.165.

Cet effondrement de la civilisation est la fin de l’espèce humaine, supplantée par une autre race extraterrestre, habitée par d’autres aliens*, ceux-là même qui ont vaincu dans le combat des anges.
Dieu n’a-t-il pas dit par la bouche de Jésus l’initié (Kryst) :

« J’ai d’autres brebis qui ne sont pas de cette bergerie. »

 

 * Cf. Scénario de « Dark Sky ».

(c) 2000-2016 P.Silvain - Réalisation et Gestion sur site Studio Web