www.rennes-le-chateau-la-revelation.com

©© P.Silvain, www.rennes-le-chateau-la-revelation.com lundi 08 octobre 2000

Le trafic de messes ou le piège renversé

L’accusation portée contre l’abbé Bérenger Saunière par Mgr de Beauséjour, Evêque de Carcassonne et successeur de Mgr Billard, protecteur de Saunière, portait essentiellement sur un trafic de messes ; en clair, Saunière aurait tiré des revenus importants au titre d’intentions de messes qu’il n’aurait jamais célébrées.

Q: Cela le rendrait-il coupable et exclurait-il la mise à sa disposition de sommes considérables provenant d’un trésor ?

R : L'abbé Saunière, chargé de détourner l’attention sur lui a bénéficié des largesses de Boudet qui avait redécouvert le trésor d’Arques. Pour justifier ses dépenses et blanchir son argent, le curé Saunière n’avait pas d’autre alibi que de susciter des intentions de messes... Il fit don d’argent « au noir » pour recevoir en contrepartie du montant des intentions de messes, certain de l’indulgence de sa hiérarchie.
Sommé de répondre aux questions de son nouvel Evêque, l’abbé Saunière ne pouvait pas se rétracter et Boudet a cessé ses versements.
La fin des « années noires » (fin 1915) ne peut s’expliquer par des versements provenant d’Autriche (en pleine guerre), mais par la révélation du secret de Boudet (décédé le 30 mars 1915), après une période d’attente de quelques mois pour ne pas éveiller les soupçons.

(c) 2000-2016 P.Silvain - Réalisation et Gestion sur site Studio Web