www.rennes-le-chateau-la-revelation.com

rennes le chateau, la revelation
rennes le chateau, la revelation

   

Extrait de  « MISSION 1999 » p.66

 

COMMUNIQUE

   

 

     Au petit matin du vingt-deuxième jour du septième mois de l’An de grâce 1307, (soit le 13 octobre) et dans toute la France, les soldats du Roi de France Philippe le Bel arrêtèrent les Templiers du Royaume.

 Ce jour-là, une grande espérance, celle d’un monde nouveau rassemblant politiquement les Chrétiens, puis les unissant aux deux autres religions du Livre (Judaïsme et Islam), dans un oecuménisme débarrassé des scories de l’obscurantisme, a avorté, avant même d’avoir été proclamée.

Les ambitions  prévaricatrices d’un roi ruiné, et la trahison d’un Pape arriviste et débauché, allaient priver le Monde des bienfaits médicaux, scientifiques et techniques, résultant de la redécouverte de la Tradition Primordiale ; des « trésors » furent cachés à l’abri de l’Inquisition*, repoussant de plusieurs siècles le retour à un véritable humanisme et la renaissance de l’Age d’Or espéré et pressenti par les esprits les plus clairvoyants.

Aujourd’hui, parce que le temps est arrivé, j’ai le devoir, mais aussi l’immense privilège, de remplir la première partie de ma Mission, qui est de Révéler l’existence et l’emplacement du Tombeau de Jésus-Christ.

 Ce que deux « croisades contre la vérité** » menées en Pays chrétien n’avaient pu obtenir, malgré l’anéantissement du Royaume wisigoth (507) et la dévastation de l’Occitanie (1209), une République laïque, décadente et sceptique, l’a offert...

Le Tombeau si longtemps cherché, perdu et retrouvé, se trouve-t-il encore, neuf mois après que j’en ai informé les plus hautes autorités de l’Etat, à l’endroit où l’avait découvert l’abbé Saunière ?

 

 

                                                              « MARS-SIL », le 13 octobre 1999

 

 

Le temps ne pardonne pas à ceux qui trahissent l’Esprit.

 

 

 

* Le  « Collège invisible », le demeura jusqu’à ce que les savants obtiennent la respectabilité, c’est à dire jusqu’à la création de la  « Royal Society » par le Roi d’Angleterre Charles II, au début des années 1660.

** « La Vérité » se dit Aletheia en grec, à rapprocher du nom d’Aleth...

(c) 2000-2016 P.Silvain - Réalisation et Gestion sur site Studio Web