www.rennes-le-chateau-la-revelation.com

rennes le chateau, la revelation
rennes le chateau, la revelation

©© P.Silvain, www.rennes-le-chateau-la-revelation.com lundi 18 septembre 2000

SIGNIFICATION DU PARCHEMIN n° 1.

 

Monsieur DESCADEILLAS, le plus grand pourfendeur de l’existence d’un Trésor de l’abbé SAUNIERE, a admis la découverte, (devant témoins, en 1887), de plusieurs parchemins cachés derrière le maître-autel de l’église de Rennes-le-Château, lors des premiers travaux.
Nous ne prenons pas part à la querelle qui existe depuis plusieurs dizaines d’années, au sujet du nombre de ces parchemins, et de leur éventuel contenu.
Nous étudions le parchemin dit « Numéro 1 », ou « Petit parchemin », tel qu’il a été produit par Gérard de SEDE dans son premier ouvrage sur l’affaire de Rennes-le-Château (« LE TRESOR MAUDIT » - 1967).

Son contenu , qui est en latin, est une compilation de plusieurs extraits des Evangiles :

Luc VI  (1-5)
Matthieu XII  (1-8)
Marc II  (23-28)

Une première lecture de ce Parchemin montre qu’il s’agit d’un texte relatif à la vie de « JESUS » ; cela n’a rien d’étonnant, mais à notre connaissance cela n’a pas été souligné, s’agissant d’un secret directement lié à Jésus.

LE MESSAGE CACHE DU PARCHEMIN
- Henry LINCOLN a découvert que le parchemin n° 1 laissait apparaître un certain nombre de lettres surélevées reconstituant le texte caché qui est le suivant :

« A DAGOBERT II ROI ET A SION EST CE TRESOR ET IL EST LA MORT »

 Contrairement à l’opinion d’autres auteurs, nous affirmons pour des raisons grammaticales, que le mot « ROI » doit être rattaché à « SION » et non à « DAGOBERT ».
- Nous divulguons la signification complète du message qui doit se lire avec les souffles suivants :

A DAGOBERT II
ROI ET A SION EST CE TRESOR
ET IL EST LA MORT

 - A DAGOBERT II : cette expression désigne le destinataire d’un présent.

 - ROI ET A SION EST CE TRESOR doit se lire de droite à gauche :

« CE TRESOR, EST UN ROI DES JUIFS »

 - ET IL EST LA MORT.  Cette phrase revêt un triple sens 

1° - Et il est là, mort.
2° - Et il est, la mort.
3° - Et il est l’amor.

Et il est là, mort :
Cela confirme la présence du Tombeau, qui contiendrait un cadavre.
Et il est, la mort :
Cela est un avertissement signifiant que le tombeau est inviolable, c’est à dire protégé ; il serait très dangereux de l’ouvrir sous peine de mort.
Et il est l’amor :
Ce message d’amour fait irrésistiblement penser au message des Evangiles, c’est à dire à Jésus.

 

Pour en savoir plus, "L'AVENEMENT" (Jésus-Christ Barabbas page 71)

 

 

 *  « SOLIS ne doit pas se lire comme unique (solium) mais comme la contraction de deux mots solium-Is.
**  H. LINCOLN « LE TEMPLE RETROUVE » p. 69.

 

 


 

(c) 2000-2016 P.Silvain - Réalisation et Gestion sur site Studio Web