www.rennes-le-chateau-la-revelation.com

rennes le chateau, la revelation
rennes le chateau, la revelation

©© P.Silvain, www.rennes-le-chateau-la-revelation.com vendredi 27 avril 2001

LE VOYAGE INITIATIQUE
Donnez-moi un pivot et je soulèverai le monde.

 Ne sortant pas du Lycée comme cet ami arcadien  « beau, très laid », mais ayant découvert l’arcanne dans l’église St Sulpice de Paris, je suivis jusque dans le midi la rose ligne. 

Je commençai mon tour des lieux par l’abbaye de Marçeille, là où Mr dePaul, futur St Vincent, avait disparu ainsi qu’il l’écrivit en 1605 à Mr de Comet :  « enlevé au pays des Maures ».

 Je m’arrêtai ensuite devant le Prieuré de Sion (la cathédrale), dans la cité de Dieu (ALEph-THav) nommée dans Apocalypse 3 (12b), dans le fameux  « Triangle d’Or » (D = Daleth) de Maurice Leblanc, c’est à dire Alet-les-Bains, « A l’ombre de tes ailes (L = Alet) Jehova » ainsi que le dévoile un manifeste Rose Croix du 17ème siècle.

 Puis je me rendis près d’Arques et visitai l’ancien cénotaphe du roi pêcheur (immortalisé par deux tableaux de Poussin), situé sur le méridien des origines (temps et calendrier), baptisé méridien zéro.

 Après un détour aux Bains de la Reine jadis fréquentés par l’initié Rabelais, je rendis un hommage à l’abbé Jean Vie, sans oublier Boudet, ni les saints Celse et Nazaire, gardiens du secret !…

 Arrivé sur les terres de Saunière, je me rendis dans l’arène des idiosceptiques pour affronter et jouer l’Asmodée, c’est à dire l’entité qui habite l’Arche et qui est aussi Lucifer.
Ayant dédaigné le sottisier des rois faits néants, je m’étais livré à des calculs frénétiques (et non pas néphrétiques) qui révèlent le secret de l’Ecriture des  M  de Nostradamus.
Ma fortune étonnait mes amis, et pourtant le secret comme l’a écrit Edgar Poe dans  « La lettre volée », est caché au nez et à la barbe, en quelque sorte téléphoné…
La clef du secret est dans l’inversion ou la rotation, dans l’anagramme comme dans l’acrostiche ; ainsi de amor et roma, alcor et calor ; intéressant ou sans intérêt …
Très ordonné commence par soi-même ; qui d’autre a-t-il trouvé le secret du sceau de Poussin (« Tenet confidentiam ») ou celui du saut du cheval de Dieu (Dame-Mat = D.M.). Qui donc pourrait deviner le secret caché dans l’amour (M) et la haine (N) ?

Aleth à Jésus  « si vous êtes accablés… » et Arques à Dieu (Arca Dei = Arcadie), car il est écrit que pour atteindre le  « Royaume » il faut passer par le chas d’une aiguille  (CATIN PACE)…

Suivant le fil d’Ariane, guidé par Caroline, aiguillonné par Marie Madeleine, je n’ai pas eu l’œil  « crevé de ressort » (Centurie I, 27) ni épinglé comme Sainte Roseline ; j’avais ouvert le bon œil et me retirais dans ma tour, histoire  « d’y voir » clair, sans aucun écho, loin du pays des Sault.

Je suis rentré chez moi, au pays des peaux cédées, où les femmes aiment les hommes et les gants ; là, du haut du château, dans cet au-delà, à la fois château d’ « O » et de la  « Belle endormie », je redeviens le Highlander, le vrai roi des Causses.

P. SILVAIN, (IS A LVPIN).

 

(c) 2000-2016 P.Silvain - Réalisation et Gestion sur site Studio Web